Fabrication d’une corde

La corde est un élément essentiel de l’arc. C’est elle qui va déformer les branches et qui restituera l’énergie emmagasinée par celles-ci, énergie utile à la propulsion de la flèche. C’est pour cela qu’il faut apporter une attention toute particulière au choix de sa corde. Il existe, bien évidemment, dans le commerce, des cordes prêtes à l’emploi, mais les archers chevronnés préfèrent les confectionner eux-même afin qu’elles soient parfaitement adaptées à l’arc.

Un archer doit toujours avoir une corde de rechange ayant les mêmes propriétés que celle  utilisée, et ayant servi pendant au moins un mois afin que sa longueur soit stabilisée.

Matériau:

La corde :

Il existe plusieurs types de matériaux utilisés à la confection d’une corde. Parmi les plus courants :

Le Dacron: Le Dacron est utilisé pour les arcs d’initiation et ceux qui ne supportent pas le Fast-Flight. Il est particulièrement extensible. Spécialement utilisé par les débutants ou le loisir, il s’allonge, ne casse pas mais a une durée de vie assez limitée.

Le Fast-Flight : Le Fast-Flight est cinq fois plus résistant à l’allongement que le Dacron et sollicite davantage le matériel. Peu extensible, mais ses brins s’allongent tout de même au fil du temps. Cela peut poser problème pour les arcs à poulies qui restent toujours montés ( la corde bandée). Sa durée de vie est pratiquement illimitée. Spécialement utilisé par les compétiteurs chevronnés. Il est fortement déconseillé pour les arcs bas de gamme.

Le Kevlar : Il n’est pratiquement plus utilisé aujourd’hui. De gros problèmes de casse ont pu être constatés, la fibre étant très sensible aux pincements et à l’abrasion.

Le Dyneema : il est plus homogène et filoche moins que le Fast-Flight. Il possède les mêmes propriétés que celui-ci et s’étire encore moins. Jugé trop lisse pour une bonne tenue du tranche-fil, il est recommandé d’ utiliser uniquement un tranche-fil en dyneema.  Il faut prévoir quelques brins de plus que pour le Fast-Flight car la fibre est plus mince, pour une meilleure tenue de l’encoche.
Il est très apprécié des compétiteurs.

Le Tranche-fil :

Le tranche-fil est utilisé pour renforcer la corde aux endroits les plus sensibles: au niveau des boucles et sur la partie centrale. Il existe différents modèles ; tressé, non-tressé, mono-filament, multi-filaments. Il faut adapter le tranche-fil à la grosseur de la corde pour une bonne tenue de l’encoche.

Le nombre de brins:

Le nombre de brins est déterminé en fonction de la puissance de l’arc (à l’allonge du tireur), et du matériau utilisé, comme indiqué sur le tableau ci-dessous. Il faut savoir que trop de brins atténue le rendement, mais entraîne moins de vibrations sur l’arc. Inversement, pas assez de brins produit un sur-rendement et plus de vibrations (les branches souffrent plus).

 Matériau Puissance de l’arc
  25 à 30 lbs 30 à 35 lbs 35 à 40 lbs plus de 40 lbs
Dacron 8 à 10 brins 10 à 12 brins 12 brins 12 à 14 brins
Fast-Flight 10 brins 12 à 14 brins 14 à 16 brins 16 à 18 brins
Dyneema 14 brins 18 brins 20 brins 20 à 22 brins
450 Premium 5 brins 6 à 7 brins 7 à 8 brins 8 à 9 brins

 

La longueur de la corde:

La longueur de la corde doit être rigoureusement adaptée à la hauteur de l’arc afin d’obtenir le band nécessaire. Il faut tenir compte de l’allongement de la corde, qui se produira au fil du temps en fonction du matériau utilisé, et qui pourra être compensé par la torsion de celle-ci.

Confection de la corde:

 

Matériel nécessaire :

  • un métier à corde (photo ci-contre)
  • une bobine de dacron (ou de fast-flight)
  • une bobine de tranche-fil
  • un enrouleur de tranche-fil
  • un crayon
  • une paire de ciseaux

 

Il serait difficile de donner, en quelques lignes, le mode d’emploi de la fabrication d’une corde. C’est une action assez délicate nécessitant un savoir faire qui ne peut être transmis que par les anciens et perfectionné par la pratique.

Il y a certainement, dans votre Compagnie ou Club, un archer qui se fera une joie de vous aider à confectionner votre première corde.

Une Réponse dans Fabrication d’une corde

  1. Vincent Lavarenne a dit:

    J’aurais bien aimé néanmoins quelques rudiments pratiques sur la fabrication d’une corde, même si bien entendu rien ne vaut le conseil et l’exemple et le compagnonnage de de gens rompus à cet exercice et dont ils connaissent , c’est le cas de le dire , toutes les ficelles.
    Moi, je veux juste faire des cordes moyennement bonnes, destinées arcs encore assez mauvais que je suis mis a fabriquer dans but ludique et pédagogique , espérant transmettre à mes petit fils le goût de comprendre et faire les choses par soi-même.
    J’ai du respect pour les confréries archères, le compagnonnage, les nobles traditions, et je conçois la difficulté à expliquer en peu de mots une technique subtile, mais néanmoins votre choix de donner la liste du matériel et des composants sans aucune explication pratique me laisse sur ma faim.
    Ne voyez dans mon propos aucune acrimonie, mais juste un encouragement à poursuivre .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *